Archive | Émotion Flux RSS de cette section

Toute la vacuité du monde dans un rire d’enfant…

Irrésistible, non ?

Le rire d’un enfant est si communicatif qu’on ne peut s’empêcher d’y associer le nôtre ou, pour les moins démonstratifs d’entre nous, de concéder un large sourire. C’est irrépressible.

Pourquoi ?

D’abord, parce que le rire en général, même celui d’un adulte, peut être communicatif. Comme le bâillement ou, dans une moindre mesure, les pleurs. Le phénomène demeure assez mystérieux malgré toutes les études réalisées par les anthropologues, les neurologues, les ethnologues, les psychologues, les psychanalystes… Ça remonte aux tous premiers hommes, probablement. Peut-être même avant. Car, contrairement à ce que pouvait penser ce bon vieux Rabelais, le rire ne serait pas le propre de l’homme.  Les grands singes, orangs-outans, chimpanzés, auraient aussi, dit-on, cette faculté de se foutre de la gueule du monde et d’eux-mêmes.

Ensuite parce que le rire d’un enfant, et plus particulièrement celui d’un bébé, comme le montre la vidéo, est unique et infiniment précieux. Le rire d’un bébé est sans tache, pur, sans artifice. Le bébé, il s’en fout ! S’il a envie de rire, il rit, c’est tout ! Il rit de tout son être à gorge déployée. Le rire l’habite entièrement et il se moque pas mal du reste. De tout le reste ! De la guerre dans le monde, du taux de chômage, de la prochaine déclaration d’impôts, du réchauffement climatique, des factures à payer, des soucis de santé de sa mère, du licenciement économique de son père, du premier chagrin d’amour de sa frangine…

Sa couche est changée, il vient de téter ou de manger ses p’tits pots, et un rien, une broutille, un incident domestique mineur, une découverte fortuite, le fait soudainement éclater de rire.

Et son rire est si vrai, si cristallin, si spontané, si… dérisoire, qu’il entraîne avec lui tout son entourage dans un tourbillon de joie libérée et salvatrice. L’innocence originelle de son rire nous renvoie à la nôtre. L’innocence que nous avons perdue depuis longtemps, et à jamais, lors de notre apprentissage « d’homme civilisé ». C’est sans doute pour cette raison qu’il nous émeut tant.

Le rire d’un enfant nous plonge dans une euphorique nostalgie et nous rappelle l’essentiel. Rien n’est important…

 

 

2 commentaires

Rdl6470 copropriété |
Pomcisly |
Jenaimepaslislam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | actualites
| Bollywoodteam
| M.C Community